Une qualification historique pour les 16èmes de finale de Coupe de France

Il y a encore deux semaines, nous pensions être qualifiés d’office en 16èmes de finale de Coupe de France. Après divers rebondissements sur lesquels on ne s’attardera plus, nous voilà ce samedi 14 Janvier, 18h, au stade Damette d’Hazebrouck, à affronter Wasquehal pour une place en 16ème de finale. 

Après une première mi-temps équilibrée où chaque équipe aurait pu sortir avec un avantage à la mi-temps, il a fallu attendre la 83ème minute et un but de Wasquehal pour enflammer la rencontre. Dépités, Fatigués, les joueurs de Samuel Goethals n’ont rien lâché pour finalement égaliser sur un coup de tête décroisé d’Alexis Zmijak, à la 90ème minute. Le stade exulte et les joueurs se donnent le droit de participer à la fatidique épreuve des tirs au but. Epreuve qui avait permis aux Wasquehaliens de valider leur billet pour les 32ème après avoir rejoué le match face à Reims Ste Anne. 

Deux ratés du côté de Wasquehal, un tir manqué du côté de l’USPC. Kévin Rudent a la lourde tâche de tirer le dernier penalty, qui peut nous propulser en 16ème. Une lucarne pleine de sang froid, une explosion du stade, un envahissement de terrain que personne n’a pu contenir, et une magnifique fête flamande qui ne fait que commencer.

La prochaine étape ? La réception du PSG au stade Bollaert pour les 16èmes de finale de Coupe de France. Historique pour un club flamand et exceptionnel pour tout le monde. Nous sommes les petits poucets, et nous allons affronter l’ogre français du football, qui évolue 6 divisions au dessus. Rien que ça.

On a pas les mots pour vous exprimer notre reconnaissance, vous qui nous avez soutenus, encouragés depuis le début de notre parcours. On va faire simple : Merci mille fois !! 

Un énorme merci également au Sporting Club d’Hazebrouck ainsi qu’à la ville d’Hazebrouck, qui nous ont permis de disputer nos matchs au stade Auguste Damette, terre d’exploits. Et d’avoir porté haut les couleurs de la Flandre avec nous.

Une qualification à revivre en vidéo avec un magnifique résumé de France 3 Nord Pas de Calais

Facebook
WhatsApp
Email
Imprimer

Une réponse

  1. Bravo pour votre parcours fait dans la douleur et la sueur. Relevez la tête fièrement, cette histoire c’est la vôtre à jamais

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *