Reims Ste Anne / Wasquehal à rejouer : L’USPC devra finalement jouer les 32èmes de finale

Rappel des faits : L’USPC était qualifié d’office pour les 16èmes de finale suite aux incidents survenus lors du 8ème tour entre Reims Ste Anne et Wasquehal. Le tirage des 32èmes de finale opposait le vainqueur de ce match à l’USPC.

Le match avait été interrompu à la 70ème minute (où Reims menait 3-0). L’exclusion directe de deux joueurs (un dans chaque camp) avait déclenché une bagarre générale sur le terrain, et par la suite autour du terrain. Le coach de Wasquehal avait d’ailleurs dû être évacué sur civière à la suite d’un jet de projectile. 

LA FFF, et plus particulièrement la comission de discipline, avait d’ailleurs validé la décision, le 15 décembre, de disqualifier les 2 équipes, décision qui nous qualifiait d’office pour les 16ème de finale. 

Mercredi 4, le CNOSF est saisi par les deux équipes pour faire appel de cette décision. Le CNOSF, en accord avec les deux équipes, propose à la FFF de faire rejouer le match en terrain neutre, à huit clos, à condition pour chaque équipe de verser une amende (Respectivement 200 € pour Wasquehal et 5000 € pour Reims Ste Anne). 

Proposition acceptée par la FFF le vendredi 6 janvier, le soir des 1ers matchs de 32ème de finale…Une décision que l’on juge incompréhensible. Faire rejouer un match où de telles violences se sont déroulées, aussi bien sur le terrain qu’en dehors, c’est en quelque sorte cautionner ces violences. Incompréhensible de la part d’instances qui nous martèlent chaque année leur volonté de sanctionner lourdement ces violences…
On ne comprend également pas le timing, revenir en arrière sur une décision prise 3 semaines auparavant, et le soir des matchs du 32ème de finale, on a connu mieux comme timing ..

Facebook
WhatsApp
Email
Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *